À propos

La Chaire en psychologie politique de la solidarité sociale (CPPSS) a pour objectif de développer une expertise unique dans le monde universitaire francophone concernant les liens complexes entre les relations intergroupes, les émotions et la solidarité sociale. La perspective psychologique et expérimentale de la Chaire représente un apport novateur à l’étude du soutien des valeurs et attitudes démocratiques dans les pays postindustriels pour répondre à une question fondamentalement importante dans la société québécoise et canadienne : quelles sont les bases individuelles et interpersonnelles de la solidarité ? Est-ce possible de créer un « nous » cohésif dans les pays postindustriels caractérisés par les diversités multiples ? L’agenda repose sur l’utilisation d’une infrastructure de recherché à la fine pointe de la technologie, le Laboratoire de communication politique et d’opinion publique, le développement d’un réseau de chercheurs à l’avant-garde de leurs disciplines, et le déploiement d’un programme novateur pour la formation des chercheurs hautement qualifiés dans les méthodologies et techniques de recherche à la pointe du progrès.

Axes de recherche

Axe 1 : La solidarité sociale et la diversité dans les pays postindustriels

Les préjugés façonnent-ils les perceptions des citoyens à l’égard de leurs concitoyens ? Comment les diversités multiples influencent-elles le soutien des politiques publiques mises en place pour la protection de la société ?

Axe 2 : Le cadrage et les stéréotypes

Comment les cadrages (framing) influencent-ils le soutien aux politiques de solidarité ? Les cadrages fondés sur des attributs « universels » ou « collectifs » suscitent-ils des réactions plus positives que ceux qui privilégient l’individu ou un groupe spécifique ?

Axe 3 : Les émotions et les attitudes politiques

Quel rôle jouent la peur et la colère dans la solidarité sociale ? La perception d’une menace, matérielle ou identitaire, affecte-t-elle le soutien aux politiques favorables à certains groupes (minorités visibles, femmes) ?